HoneyxHoney

Entrez dans l'univers des riches et des pauvres, seriez-vous un(e) employeur ou seriez-vous un(e) Honey ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une nouvelle rentrée

Aller en bas 
AuteurMessage
Takumi Usui
Admin/Directeur de l'enfer/ 1 - C
 Admin/Directeur de l'enfer/ 1 - C
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 27
Localisation : au pays des bisounours

Feuille de personnage
Maitre(sse) ou Honey de ?: Maitre d'Honoka Nakasekai
Situation:: très riche

MessageSujet: Une nouvelle rentrée   Sam 19 Juin - 12:58

Takumi venais d’arriver dans le lycée Shitsu, il y entra et vit comme à son habitude, une magnifique école qui portais bien sa réputation d’ailleurs. Le jeune héritier de la grande famille Usui se dirigea vers un beau cerisier qui se trouva prés de la cours, c’était son cerisier à lui, son endroit favori où peu de personnes oser si aventuré, de toute façon, les nouveaux l’apprendrons au fil du temps. Les seuls personnes qui peuvent y allé, sont ses amis, mais aussi les personnes qu’il estime être bien. Il attendait que d’autres personnes arrivent pour qu’il puisse les observer et voir leurs comportements. Mais il voulait aussi découvrir sa future Honey ! Etant donné que pendant ses 2 années précédentes, il n’en avait pas, vu qu’il refusa toutes les demandes, il voulait enfin en avoir une rien que pour lui.


- Je me demande quand les autres étudiants vont arriver ? * ah voila que je parle tout haut maintenant. En tout cas, j’ai hâte de découvrir ce que cette école nous réserve cette année.*

Usui monta en haut de son beau cerisier et s’assis sur une des ses branches. * De loin, je peu tout voir, ah si tu étais encore de ce monde maman tu aurais pu voir la beauté de ce monde, mais aussi ses mauvais côtés, mais bon tu dois le voir de là où tu est.* tout en ce disant cela Usui regardais le ciel. Puis des bruits interrompu sa contemplation * Enfin des étudiants qui approchent ; malheureusement pour moi ce sont des riches.* Et oui ce que vous ne savait pas c’est que notre cher Takumi déteste les riches, ils les trouvent trop superficielles et ils se croivent supérieurs aux autres. Bien que lui aussi est riche, il ne cherche pas à le montré, au contraire, il aurait aimé ne pas l’être. En pensant à ce que sa vie aurai était, peut-être meilleur, il aurait connu l’amour d’une famille, la joie de vivre. * Tous ces riches me dégoutent, c’est vrai que certains de mes amis sont riches, mais eux ne sont pas comme eux, c'est-à-dire qu’ils ne tirent pas profit des autres, humilient les pauvres, tentent de devenir amis avec moi pour mieux me trahir après ou pour avoir des avantages qu’ils n’ont pas. Je les déteste !*

Peu à peu, la cours ce remplissaient, on pouvais voir les riches parlaient entre eux pour savoir quel genre d’Honey ils voulaient. Puis des personnes normal qui parlaient aux petits nouveaux pour les rassurés, il y avait aussi les Masters et leur Honey qui sont nos senpai, moi aussi je suis un de leur senpai, sauf que je n’ai pas encore mon Honey mais cela ne saurais tardé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honoka Nakasekai
serveuse au Maid café/1.B
serveuse au Maid café/1.B
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/06/2010
Age : 25
Localisation : Au Maid Café

Feuille de personnage
Maitre(sse) ou Honey de ?:
Situation::

MessageSujet: Re: Une nouvelle rentrée   Sam 19 Juin - 21:02

Honoka s'étira longuement, sans un bruit, avant de quitter la maison familiale, qui tenait encore debout par miracle. Une nouvelle année commençait, mais celle-ci ne ressemblerait pas aux précédentes, dans la mesure où la jeune fille sera désormais scolarisée dans un établissement plus ou moins prestigieux. Elle ne s'était jamais douté que son statut social pourrait, un jour, lui être d'une aide quelconque. Sa pauvreté avait été le pire des handicaps, depuis qu'elle s'était déclarée. Mais si c'était ce qui lui avait permis d'intégrer cette école, tant mieux ! Ce ne serait pas facile, et elle le savait, s'était imaginé les scénarios les plus tordus : si elle était la seule personne d'aussi basse classe ? Est-ce qu'elle constituerait, aux yeux des autres, un bouc émissaire ? Leur petit défouloir quotidien ?
Bah, ça ne pourrait être pire que ce qu'elle avait vécu. Elle avait beau aimer son travail, ce n'était pas toujours une partie de plaisir que de devoir servir des clients plus ou moins pervers, chaque jour. Elle détestait par-dessus tout se sentir reluquée. Heureusement, la politique de l'établissement faisait son maximum pour assurer le confort et le bien-être de ses employés, alors elle n'avait jamais eu à se plaindre de mains baladeuses. Mais quand même !
Elle passa devant la vitrine miroitante d'une boutique de mode chic, et s'observa dans le reflet pendant qu'elle avançait. Elle eut le temps d'apercevoir une jeune fille fraîche dans des vêtements simples et sobres, les seuls habits neufs qu'elle possédait. Elle ne pouvait pas se permettre d'acheter quelque chose qui ne lui servirait qu'une fois, alors sa garde-robe était usée à force d'utilisations répétées. Ici, elle ne portait qu'un débardeur noir, et un jean tout aussi noir. À ses pieds, de jolis escarpins à brides qui enlaçaient ses chevilles. La touche argentée. Une chaîne d'or blanc à son cou, qui ne la quittait jamais. Elle espérait faire bonne impression dans cette tenue, et ne pas trop se démarquer du reste. Son sac, lui, était de mauvaise facture et contenaient quelques effets personnels indispensables. Il demeurait donc très léger. Elle le ramena sur son épaule avec un soupir.
Dix minutes plus tard, elle y était. Elle franchit le portail, ses yeux parcourant l'étendue et l'établissement qui se dressait face à elle. La plupart des étudiants qu'elle apercevait portaient des vêtements griffés, ou des bijoux de joailliers connus. C'était très intimidant, mais Honoka gardait la tête haute car elle n'était pas la seule pauvresse de l'école ; elle repéra quelques-uns de ses compagnons d'infortune. Et comme elle les observait du mieux qu'elle le pouvait, elle remarqua que leurs oreilles étaient percées. Elle ne vit jamais trois fois la même paire, mais n'en aperçut pas de solitaire non plus ; elles allaient par couple. Étrange. Comme elle avait cinq minutes d'avance, elle pouvait se permettre de se poser quelque part en attendant qu'on l'accueille : ces cinq minutes allaient lui servir à déchiffrer ce mystère qu'elle venait de découvrir. Tout naturellement, ses pas la menèrent au cerisier qui se dressait fièrement dans la cour; elle s'assit à son pied sous des regards stupéfaits. Elle n'en comprit d'abord pas le sens, puis suivant les yeux de ses scrutateurs, elle leva la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takumi Usui
Admin/Directeur de l'enfer/ 1 - C
 Admin/Directeur de l'enfer/ 1 - C
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 27
Localisation : au pays des bisounours

Feuille de personnage
Maitre(sse) ou Honey de ?: Maitre d'Honoka Nakasekai
Situation:: très riche

MessageSujet: Sujet: Re: Une nouvelle rentrée   Lun 21 Juin - 10:33

Usui regardais un peu partout les personnes dans la cours, jusqu’au moment où il vit une fille s’approché de son cerisier, elle était de taille moyenne, avec de long cheveux de jais, et ses yeux était d’un noir profond. Puis, il regarda ses vêtements. Elle portait un débardeur noir, un jean également de couleur noir et à ses pieds, des escarpins. *C’est surement une nouvelle, vu qu’elle vient de s’installé au pied de mon cerisier ! Et les autres qui la regarde bizarrement.* Usui les regarda avec un regard de tueur pour qu’ils arrêtent de la regardait. * Bon c’est vrai que l’an dernier, j’ai refait le portrait à un petit riche qui a posé ses fesses sous mon cerisier, mais là, c’est une nouvelle, et une fille en plus, donc je ne vais pas lui faire du mal.* Tout à coup, la jeune femme leva la tête vers les branches du cerisier, Usui la regarda avec un sourire en coin, il portait une chemise blanche qui avait trois boutons du haut ouvert, il avait aussi une cravate noir. Son pantalon était également de couleur noir et ses chaussures, elles, étaient blanches, sur un de ses doigts, il avait une bague et à son cou, une chaine en argent avec ses initiales ornée en noir, ses cheveux était légèrement en pique. Ce beau jeune homme prit la parole.

- Salut, tu es nouvelle, pas vrai ?

Ensuite, il sauta du haut de l’arbre et retomba sur ses jambes et reprit la parole:

- Tu vois tout ces regards sur toi ? C’est parce que ce cerisier m’appartient, peu de personnes ose l’approcher, par peur d’avoir un allé direct à l’hôpital.

Usui lui fit un de ses plus beau sourire et eu un petit rire que seul la jeune femme put entendre et reprit :

- Appart mes proches, personnes ne peu venir, c’est pour cela qu’ils t’observent tous de regards stupéfaits. Mais vu que tu ne le savais pas, ce n’est pas grave, en plus, tu ma l’air d’être une personne bien.

Usui lui ébouriffa les cheveux pour montré qu’il ne lui fera aucun mal, par contre, vu les regards étonné des personnes, il décida d’intervenir. Il se retourna et avança prés des personnes qui les regardaient et leur dit :

- Vous avaient fini de nous maté comme ça, retourné a vos occupations et surtout n’approcher jamais de mon cerisier sans mon autorisation.

Plusieurs personnes lui répondit d’un oui de la tête, d’autres prit peur et baissa les yeux ou encore d’autres eu de petits rires. Puis tous retourna à leurs occupation de départ, c'est-à-dire, parler entre eux ou observer les gens. Usui revient auprès de la jeune femme et décida pour la première fois d’entamer la conversation avec elle. Le seul hic, c’est que tout le monde sait qu’ils ne parlent que très rarement, ce qui va en étonné plus d’un.

- Tu t’appelle comment ? Moi c’est Takumi Usui, j’ai 18 ans et je suis un master ! Bienvenu au lycée Shitsu, par contre tu verras que ce lycée n’est pas comme les autres.

Usui la regarda d’un regard sérieux et lui demanda quelque chose.

- Tu es pauvre, pas vrai ?

*Je me demande ce qu’elle va me dire en tout cas j’espère qu’elle ne va pas croire que je suis un de ses riches qui aime prendre pour victimes des pauvres.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honoka Nakasekai
serveuse au Maid café/1.B
serveuse au Maid café/1.B
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/06/2010
Age : 25
Localisation : Au Maid Café

Feuille de personnage
Maitre(sse) ou Honey de ?:
Situation::

MessageSujet: Re: Une nouvelle rentrée   Mer 23 Juin - 1:06

Honoka leva donc la tête, et se figea. Là-haut, perché comme un chat agile, se tenait un jeune homme blond. Ses lèvres arboraient un sourire en coin, qui n'augurait rien de bon. Il posa son regard sur elle, et elle ne sut l'interpréter. Condescendant, complice ? Elle ne parvenait pas à lire en lui, ce n'était pas comme les autres. Et elle était très intriguée par ses cheveux blonds ; ils étaient hérissés comme de jolis épis de blés. Certainement un étranger, de l'Occident. Mais aucun accent ne se fit ressentir lorsqu'il prit la parole, s'exprimant avec aisance dans un japonais parfaitement maîtrisé, prononciation et intonations mélodieuses. Il avait une jolie voix, possédait encore le doux son de l'enfance dont il sortait et la gravité que lui conférait son statut de jeune adulte viril. Souple, il bondit de la branche où il se trouvait, l'instant précédant, pour atterrir avec grâce auprès de la jeune fille. Cette dernière, obnubilée par cet être qui venait d'un monde vraisemblablement opposé au sien -ses bijoux et sa tenue décontractée le criaient-, se retrouvait avec une jolie boule au travers de la gorge, incapable de répondre. Elle savait pourtant que ce n'était pas dans sa nature. Quelque chose clochait, et elle soupçonnait, non sans raison, le jeune garçon. Il reprit la parole, expliquant que le cerisier au pied duquel elle s'était assise lui appartenait -ah ! Comme quoi, elle avait la poisse !-, et que ceux qui avaient osé s'y reposer -comme elle-, s'étaient retrouvés dans un sale état physique… Pâlissant doucement, elle entreprit de reculer – discrètement, bien entendu. Alors, tandis qu'il approchait sa main, terminant sa phrase à laquelle elle n'était plus attentive, elle se crispa, prête à recevoir un coup. Une personne bien. Les doigts du jeune homme ébouriffèrent sans difficulté les longs cheveux lisses et soyeux de Honoka. Elle enfonça la tête entre les épaules, les yeux clos, rougissant bien malgré elle, comme un chaton que l'on taquinerait. Elle rouvrit une paupière lorsqu'il s'éloigna pour s'adresser à ceux qui les observaient, la mâchoire tombante. Elle avait cru voir un magnifique sourire éclairer le visage exotique du beau jeune homme, et un rire discret s'échapper de sa gorge offerte au vent et au soleil, mais elle n'en était pas sûre. Ils ne lui étaient certainement pas adressés, pas à elle, une fille à l'air aussi stupide, pensa-t-elle. Elle songea brièvement à ce qu'il lui avait dit ; oui, bien sûr elle avait plutôt l'air d'une personne calme et introvertie, plutôt que d'une peste à la langue pendue. Le jeune homme revint auprès d'elle après sa séance d'intimidation -qui fonctionnait d'ailleurs à merveille ; on ne les déshabillait plus du regard, ni l'un ni l'autre.
Il se présenta, Usui Takumi, 18 ans, et… Master ? Elle savait bien ce que signifiait ce mot, et l'interpréta dans un sens qui aurait pu être plausible. Peut-être que les Master étaient les élèves les plus âgées, les dernières années ? Les sempai de tout le monde ? Et ce lycée n'était pas comme les autres ? Oh, bien sûr, elle s'en doutait ; qui aurait voulu d'elle ailleurs, pauvre comme elle était ?
Elle n'eut pas le temps de répondre qu'un air sérieux s'installa sur le visage de Takumi. Elle se sentit rougir jusqu'aux oreilles en entendant sa question. Elle détourna le regard et fixa un brin d'herbe qui se dressait fièrement vers les cieux dégagés.

Ça se voit tant que ça ? Chuchota-t-elle à l'intention de son interlocuteur, avant de marquer une pause, puis de reprendre. Je ne suis pas aussi aisé que vous, c'est sûr, mais…

Elle ne sut pas continuer. Elle n'avait rien à ajouter et aucun argument pour sa défense. Pauvre, voilà tout.

Je m'appelle Honoka, Honoka Nakasekai. Enchantée. Elle se pencha un peu, se courbant poliment du mieux que lui permettait sa position.

Puis, curieuse, elle enchaîna :

Existe-t-il d'autres classes que les Master ? Elle était persuadée qu'il s'agissait d'une classe d'élève, sélectionnés selon leurs âges et non pas par leur classe sociale, comme ils l'étaient en réalité. Pourquoi ne portez-vous pas de boucles d'oreilles ? Quelle est leur signification ? Elles sont obligatoires ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takumi Usui
Admin/Directeur de l'enfer/ 1 - C
 Admin/Directeur de l'enfer/ 1 - C
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 27
Localisation : au pays des bisounours

Feuille de personnage
Maitre(sse) ou Honey de ?: Maitre d'Honoka Nakasekai
Situation:: très riche

MessageSujet: Sujet: Re: Une nouvelle rentrée    Mer 23 Juin - 23:30

Takumi voulais voir la réaction de la jeune femme qui se tenais prés de lui * C’est moi ou elle pallie à vu de nez et elle tente de reculé. Elle est intimidée peut-être ? * tout à coup, il l’a vu se crispé * Je fais si peur que ça ? * après lui avoir ébouriffé les cheveux, Takumi pu apercevoir des rougeurs aux niveaux des joues * Ah ! Elle a rougie ^-^ * Notre jeune master attendait les réponses de la jeune fille, puis à sa question sur le fait qu’elle soit pauvre, il eu pour réponse :

- Ça se voit tant que ça ? Puis elle laissa un blanc. Je ne suis pas aussi aisé que vous, c'est sûr, mais… pour ensuite ne pas finir sa phrase.

- Cela, ne se voit pas tellement que ça, c’est juste que tu es moins superficielle que certaines filles autour de nous, qui elles sont riches. Il lui adressa un sourire vrai et chaleureux. Il reprit :

- C’est vrai que moi je suis très riche, mais ce n’est pas pour cela que j’aime me montré supérieur aux autres. Il laissa un temps avant de continuer ce qu’il dit :

- Je suis sur que j’aurai été plus heureux si je n’étais pas riche. L’argent ne fait pas le bonheur, au contraire il crée des personnes malsaines et cherche tout pour vous nuire. C’est vrai que certains riches sont bons, mais ils y en a peu.

Après avoir fini de parler, la jeune fille se présenta à son tour en se courbant très poliment. Takumi la salua à son tour en se courbant égalent. * Alors, elle s’appelle Nakasekai Honoka, c’est un joli prénom qu’elle porte là. * La jeune femme reprit la parole pour poser des questions.

- Existe-t-il d'autres classes que les Master ?

Takumi ce mit à rire d’un air enfantin, ce qui eu pour effet de faire retourné la moitié des Lycéens présent dans la cours. Il s’arrêta et leurs dit :

- On ne peut plus rire maintenant ?

Une personne lui répondit avec entrain

- Si tu peux rire Takumi-San, mais c’est la première fois qu’ont te vois rire donc ça nous fait drôle. Mais bon ont va te laissé tranquille. Un « oui » général ce fit entendre.

Takumi eu l’air, un instant, gêné, puis son regard impassible, reprit le devant et décida de répondre à Honoka qui devait ce demandé pourquoi il a rit comme cela.

- Désolé pour le rire, c’est juste que les Masters ce n’est pas des classes comme ont pourrait le penser. Les Masters sont les personnes de classe sociale riche, mais si tu veux le savoir pour la classe sociale pauvre on l’appelle Honey.

Honoka repris la parole pour poser encore deux, trois questions

- Pourquoi ne portez-vous pas de boucles d'oreilles ? Quelle est leur signification ? Elles sont obligatoires ?


- Dit moi, tu es bien curieuse pour une fille, je n’ai pas l’habitude de communiquer beaucoup, mais bon je vais faire une exception pour toi, vu que tu ne sais rien de ce lycée.

Avant de commençait les explications, il alla s’assoir au pied de son arbre et fit signe a la jeune femme de venir s’installé a ses côtés.

- Tout d’abord, tu peux me tutoyé, je ne suis pas un vieux, ensuite, si je ne porte pas de boucles d’oreilles, c’est que je n’ai pas encore trouvé mon Honey. Chaque Master doit avoir son Honey. L’Honey, elle, est obligé de trouvé un Master sous peine d’être renvoyé du lycée. Elle devra faire tout ce que son Master désir, de temps en temps le master répond au besoin de son Honey et l’aide en cas de problèmes. Pour signer leurs alliance, ils devront porter chacun une paire de boucles d’oreilles qui sera unique pour chaque duo. En gros tu es obligé de trouvé ton Master et de porté les mêmes boucles d’oreilles que lui, si tu veux rester dans ce lycée.

Il la regarda droit dans les yeux, et lui murmura au creux de son oreille droite.

- Surtout, fait attention a certains riches, ils pourraient te faire du mal, alors choisie bien le Master qui te rendra heureuse et avec qui tu partageras tes années au lycée.

Il se remit debout, et tendis sa main pour aider Honoka a se relevé.

- Moi, je n’ai encore jamais trouvé l’Honey qui fera de moi un homme heureux. Le regard de Takumi était devenu plein de mélancolie, puis il fit un sourire triste en regardant le ciel. * Maman, tu pense que je la trouverais ? *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honoka Nakasekai
serveuse au Maid café/1.B
serveuse au Maid café/1.B
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/06/2010
Age : 25
Localisation : Au Maid Café

Feuille de personnage
Maitre(sse) ou Honey de ?:
Situation::

MessageSujet: Re: Une nouvelle rentrée   Jeu 24 Juin - 1:53

Patiemment, Honoka écouta Takumi. Il répliqua qu'elle n'était différente des autres, car moins superficielle. Un sourire vrai et chaud étira ses lèvres, dévoilant une nouvelle fois des traits harmonieux rendus sublimes par cette simple expression de joie. La jeune fille dut violemment maîtriser le feu qui brûlait ces joues. Que faisait ce garçon à lui parler, à elle ? Ils étaient carrément opposés, mais il l'avait abordée sans préjugés ni appréhension. Et il semblait être riche, très riche. Il confirma ses doutes et continua, expliquant que malgré sa situation sociale, il n'aimait pas se montrer supérieur aux autres. Cette phrase mit la puce à l'oreille de la maid ; même s'il avait adoré rabaisser les pauvres comme elle, il ne l'aurait pas abordée en le lui avouant, n'est-ce pas ? Son attitude semblait aller dans le sens de ses paroles, mais elle restait méfiante. Les paroles et les offres enjôleuses étaient les plus envenimées. Elle allait très vite l'apprendre à ses dépends.
Elle ne pouvait pas contredire ce qu'il avait ensuite ajouté. Elle savait bien que l'on n'hésiterait pas à lui rappeler qui elle était et à qui elle aurait affaire ; qu'elle devrait parfois s'incliner face à ceux qui avaient l'argent et le pouvoir. Son cœur se souleva toutefois dans sa poitrine, s'opposant à sa raison.

Tu prétends donc qu'être pauvre peut rendre « heureux » ?

Sa voix ne contenait ni rage ni fougue, mais une lassitude et une amertume qu'elle n'avait pas contrôlées. Lorsqu'elle demanda s'il existait d'autres classes que les Master, Takumi partit d'un rire enfantin, soulevant des interrogations dans le regard des autres lycéens. Honoka ne comprenait pas très bien la situation, et se demanda ce qu'elle avait pu dire de drôle. Peut-être qu'il se moquait d'elle et qu'il s'apprêtait à dévoiler son véritable visage de gamin pourri gâté prêt à l'enfoncer devant la moitié du lycée Shitsu ?
Mais contrairement à ce à quoi elle s'était préparée, il s'adressa aux spectateurs d'un ton plutôt cynique. Quelqu'un, dans la foule, lui répondit. C'était une voix masculine, mais la jeune fille, toujours assise, ne put voir à qui elle appartenait. Takumi-san ?
Est-ce que ce type était une sorte de « prince », dans ce lycée ? Le genre de type adulé par les garçons aussi bien que les filles ? Immédiatement, Honoka pensa aux conséquences que pourrait engendrer une confrontation directe avec ce jeune homme, et se promit de se tenir à carreau, sous peine d'être rejetée par le lycée tout entier qui se rangeait très visiblement du côté de Takumi.
Ce dernier se tourna vers elle, confus durant un court instant, puis reprenant un visage impassible. En même temps, la jeune fille était plutôt flattée d'être la seule à l'avoir fait rire jusqu'à présent. Il s'excusa pour le rire, elle secoua négativement la tête pour lui signifier que ce n'était rien. Elle l'écouta attentivement, avant de conclure par un très sobre et juste :

Donc tu es un Master et je suis une Honey ?

Puis, ce fut une déferlante de questions qui s'abattit sur le jeune homme. Il lui concèda une faveur -elle l'interpréta ainsi, du moins- en décidant de lui expliquer le système qui régissait le très particulier lycée Shitsu. Il s'assit à son tour au pied du cerisier en fleur, et fit signe à Honoka de s'approcher ; elle avança vers lui à genoux, sans se soucier de tacher son jean, hypnotisée par l'être qui l'admettait à ses côtés. Elle s'assit sagement sur les talons, dans une pose typiquement japonaise, jeune demoiselle sage à l'écoute de son sensei.
Il l'autorisa d'abord à le tutoyer.
Puis, s'il ne portait pas de boucles d'oreilles, c'est parce qu'il n'avait pas trouvé SON Honey. Comment ça, « son » ?
Les quelques phrases qui suivirent pétrifièrent Honoka sur place.

Mais… Mais c'est de l'esclavage !

Elle n'avait que murmuré, mais toute son indignation perçait dans ce souffle bas.
Elle leva les yeux vers le visage de Takumi, et rencontra son regard. Immédiatement, une étincelle passa et leurs prunelles s'accrochèrent pour ne plus se lâcher. Il vint murmurer une mise en garde au creux de son oreille, qu'elle n'écouta pas. Secouée par un frisson, elle demeurait immobile. Elle était plongée dans l'émeraude sublime de ses yeux, joyaux taillés par l'orfèvre le plus habile, conférant à ces iris une malice dissimulée derrière un voile d'ironie. Des regards assassins lui lacérèrent le dos ; elle comprit qu'il s'agissait d'un groupe de filles jalouses de la proximité qui s'était établie entre le Master et la Honey.
Mais très vite, et au regret cuisant de la jeune demoiselle, Takumi rompit le lien visuel et se releva. Incapable de songer à autre chose qu'au vert lumineux de ses yeux, elle l'observait toujours. Se saisissant de sa main, elle se prit à comparer l'éclat de ses cheveux avec celui de son regard. Ils étaient d'égale intensité.
Il était surprenant qu'il n'ait pas trouvé de Honey ; combien de jeunes filles pouvaient bien être à ses pieds ?
Parmi les blés hérissés de sa chevelure, Honoka distingua un pétale de cerisier, glissé là par le hasard du vent taquin.

Ne bouge pas…

Ses longs doigts fin glissèrent dans les pointes rebelles qu'ils caressèrent brièvement, avant que la maid ne tende, paume vers le ciel, le fruit de sa récolte au Master, soudain mélancolique, voire… Triste ?

Il n'y a pas de raison que tu ne la trouves pas. Tu es charmant et très agréable, peut-être devrais-tu être plus ouvert ?

Elle lança un regard au groupe de filles qui les dévoraient du regard, prêtes à bondir pour lyncher Honoka. Cette dernière se saisit de son sac, et elle le cala sur son épaule.

Je suis ravie de t'avoir connu. Mais je crois que ce lycée n'est pas fait pour moi. Il ne doit pas exister de Master suffisamment patient pour me supporter ici, ajouta-t-elle avec un clin d'œil complice. Le fait était que c'était surtout le système qui en lui plaisait pas. Elle se voyait mal servir un garçon de son âge. Mais ça, c'était aussi parce qu'elle ne s'était pas imaginé servir Takumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takumi Usui
Admin/Directeur de l'enfer/ 1 - C
 Admin/Directeur de l'enfer/ 1 - C
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 27
Localisation : au pays des bisounours

Feuille de personnage
Maitre(sse) ou Honey de ?: Maitre d'Honoka Nakasekai
Situation:: très riche

MessageSujet: Sujet: Re: Une nouvelle rentrée   Jeu 24 Juin - 12:53

La jeune femme posa une question à Takumi après l’avoir écouté parler avec beaucoup d’amertume dans la voix.

- Tu prétends donc qu'être pauvre peut rendre « heureux » ?

Ce que ce demander Takumi, c’était si il avait raison de pensé cela, étant donné qu’il n’a jamais était pauvre, il ne connaissait rien de cette vie là. Mais, il aurai espéré qu’en étant pauvre, sa vie aurait été moins triste, qu’il aurait encore ses parents, qu’il n’aurai jamais était trahis par des amis qui n’en voulais qu’à son argent, qu’il n’aurai pas à devoir être le chef d’une entreprise qu’il déteste et qu’il aurai pu s’amuser comme le font les enfants normaux.

- Je crois cela, car moi, en étant riche, je ne suis pas heureux. Après, je ne pourrais prétendre cela vu que je n’ai jamais était pauvre. Peut-être que certains riches comme certains pauvres sont peu être malheureux ?

Takumi baissa les yeux vers la jeune femme pour qu’il puisse lire en elle, mais il ne vit rien. Puis à la prochaine question, Takumi avait laissé échappé son rire, qui l’étonna lui-même, puis, n’oublia pas de s’excuser auprès d’ Honoka, qui n’a pas du tout comprit d’ailleurs, cette dernière lui dit que ce n’était rien en fessant un signe de la tête. Après cela, Honoka posa une autre question

- Donc tu es un Master et je suis une Honey ?

Mais Takumi était dans ses pensées, et d’ailleurs elle pouvait le remarqué vu qu’il pensé tout fort.

- Ils ont recommençait à m’appeler Takumi-San, il souffla un grand coup sans avoir remarqué qu’il avait parlé fort, Ah pour répondre à ta question, oui c’est bien cela.

Après un cour instant, il s’assis au côté de la jeune femme, qui était assise à la façon japonaise. Alors que lui, était tout simplement assis les jambes droite et son dos collé au tronc du cerisier. * Mais elle est pétrifier.* Puis il pu entendre un murmure d’indignation venant de la jeune femme

- Mais… Mais c'est de l'esclavage !

Takumi lui répondu d’une voix douce et calme

- Non, je ne dirais pas cela, si l’Honey ne veut pas d’un Master, elle peut refuser et tout faire pour choisir celui qu’elle veut et avec qui elle s’entend bien, par contre, elle risque de la concurrence, généralement les Masters sont bon avec leur Honey quand ils sont seuls ensembles , ils doivent faire équipe, veillé l’un sur l’autre. Le master protège son Honey des autres personnes, comme tu peut le voir dans cette cours, les Masters avec leurs Honeys sont heureux et s’apprécie. Mais de temps en temps, le Master n’est pas bien avec son Honey et lui fait du mal. Dans ces cas là, soit l’Honey parle à un autre master pour lui demander de l’aide, soit elle ce tait et elle continu à subir des maltraitances.

Leurs regard ne ce lâcha plus, puis Takumi, la prévient de certaines intentions des riches en lui murmurant a l’oreille. Puis ce leva pendant que Honoka le regardais * Pourquoi me regarde t’elle ? Je suis si bizarre que ça ? * Il proposa sa main pour l’aider a ce levé à son tour, la jeune femme regarda vers ses cheveux de blé et lui dit ceci

- Ne bouge pas…

Takumi lui obéis et ne bougea pas d’une semelle, il découvrit qu’elle lui avait enlevé une pétale de cerisier qui se trouvé dans ses cheveux. Pour la remercier, il lui fit un petit clin d’œil et lui tapota la tête. Ensuite, Takumi redeviens mélancolique

- Il n'y a pas de raison que tu ne la trouves pas. Tu es charmant et très agréable, peut-être devrais-tu être plus ouvert ?

- Tu es sur de toi, si je la trouve, je ferai tout pour qu’elle soit heureuse et je la protégerai de toutes les personnes qui lui veulent du mal. Quand il entendit Honoka dire qu’il était charmant et agréable, il souri et lui dit Ah bon tu me trouve charmant et très agréable, je te retourne le compliment. Puis suivi le regard ce cette dernière, quand elle dit qu’il devrait être plus ouvert.Comme pour la protégé de ces filles, il se plaça devant elle pour que ces dernières ne regarde plus Honoka de cette façon.

- Tu sais, ces filles n’en veulent qu’à mon physique et à mon argent, je ne voudrais jamais leurs porter de l’attention, elles ne chercheront jamais à découvrir qui je suis vraiment ainsi que mes sentiments. Alors, ne fait pas attention à elles. Si un jour, tu as des problèmes, appelle moi. Il lui tendis sa carte de visite où il était noté son nom, son prénom, son adresse, son téléphone, son e-mail ou encore son numéro de chambre du dortoir.

- Mais surtout ne le donne à personne d’autre, seul les personnes de confiance ou de mon travail l’ont, alors je conte sur toi.

Après cela la jeune femme lui dit

- Je suis ravie de t'avoir connu. Mais je crois que ce lycée n'est pas fait pour moi. Il ne doit pas exister de Master suffisamment patient pour me supporter ici.

Takumi fut étonné, puis elle lui fit un clin d’œil complice, celui-ci lui répondit avec entrain

- Tu n’aime surment pas le système de ce lycée, mais pense à tout ce qu’il pourrait t’apporter, en plus les frais de scolarité sont gratuit, ensuite tu n’as pas encore cherché un Master, donc ne dit pas qu’il ne doit pas en exister. Pour finir, tu es supportable, la preuve, moi qui parle quasiment jamais, j’ai beaucoup parlé avec toi. Généralement, je parle beaucoup avec mes amis et selement eux.

Il s’éloigna d’elle, lui fit un signe de la main de dos sans qu’elle ne puisse voir son visage, et lui dit

- Si tu veux partir, je ne te retiendrai pas, c’est ta volonté, en tout cas, ravi de t’avoir connu, Honoka-San.

La voix de notre beau blondinet était remplie d’une douceur, qu’on pourrait croire être au paradis.Une jeune femme s’approcha de lui et lui dit avec une voix très timide et aigu quelque mots.

- Bonjour, je m’appelle Rin et je voudrais savoir si tu voudrais être mon Master ?

Un silence ce fit entendre, on pu entendre le vent soufflé sous le cerisier puis …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honoka Nakasekai
serveuse au Maid café/1.B
serveuse au Maid café/1.B
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/06/2010
Age : 25
Localisation : Au Maid Café

Feuille de personnage
Maitre(sse) ou Honey de ?:
Situation::

MessageSujet: Re: Une nouvelle rentrée   Lun 28 Juin - 2:17

Honoka possédait désormais une carte, une précieuse carte, sur laquelle étaient notées d'aussi précieuses informations. Elle lut rapidement ce qui était écrit, et la glissa ensuite soigneusement dans sa poche. Takumi n'avait pas tenté de la retenir – ce n'était pas ce qu'elle attendait de toute façon. Mais avec entrain, il lui avait exposé les raisons pour lesquelles elle ne devrait pas abandonner si vite.
Elle avait bien compris que toutes ces filles n'en voulaient qu'à son physique et à son argent.
Mais peut-être qu'il pourrait créer du bonheur avec elle. Même factice. Peut-être qu'il apprendrait à sourire ? La jeune fille comprenait ses sentiments et savait aussi qu'à sa place, elle n'aurait pas cédé à cette tentation qu'était de se noyer dans un faux bonheur construit de toutes pièces sur des vices. Takumi la valait bien, et il s'obstinait à chercher la Honey qui le comprendrait. Tout comme Honoka pourrait s'obstiner à chercher un Master qui la comprenne et ne la traite pas comme une esclave. Elle avait un bon feeling avec le jeune homme, c'était indéniable.
S'il lui avait dit ça, c'était peut-être parce qu'il nourrissait un secret espoir : qu'elle tente de s'infiltrer dans son esprit. Elle lui avait suggéré de s'ouvrir davantage aux autres, mais c'était ce qu'il avait fait avec elle.
Il s'éloigna, lui recommandant de prendre soin de la carte qu'il lui avait confiée. Poliment, elle s'inclina, ne distinguant que sa chevelure d'or. S'il n'était pas un ange, alors que pouvait-il bien être ? Sa voix la transporta et fit circuler son sang plus vite en elle. Elle rougissait doucement, tandis qu'elle ne détachait pas son regard de la silhouette qui s'éloignait progressivement.
Toutefois, elle s'arrêta.
Honoka plissa ses grands yeux noirs pour mieux voir la jeune fille qui s'approchait, de biais. Elle allait droit sur Takumi. Curieuse de voir la suite, la spectatrice ne bougea pas d'un poil et tendit l'oreille, comme le reste de la foule dans la cour.

- Bonjour, je m’appelle Rin et je voudrais savoir si tu voudrais être mon Master ?

Wow ! Ça, c'était direct ! Le visage du jeune homme restait de marbre, tandis qu'il observait de la tête aux pieds la jeune fille timide qui l'avait abordé. Elle était mignonne, mais indéniablement renfermée sur elle-même, et à en croire les regards des pestes qui siègeaient non loin, elle aussi risquait l'assassinat de sang-froid. Ta kumi ne répondait pas et le silence était pesant. Mais dans les yeux des autres, Honoka lut que la scène ne les surprenait plus. Combien de Honey avait-il bien pu repousser ?!
Si personne n'intervenait, la petite Rin allait subir une humiliation magistrale. Le vent qui courut sur la nuque de Honoka lui donna le courage de mettre un pied devant l'autre. Elle abandonna son sac sous le cerisier et ses doigts retournèrent dans sa poche pour se saisir de la carte de visite que lui avait donné Takumi.

Oh, oui, elle était sûre d'elle, comme il le lui avait fait remarquer. Et elle était certaine qu'il allait trouver une Honey.
C'était joué.

Il avait été ouvert d'esprit avec elle, pourquoi ? Qu'avait-elle de plus que les autres ? Ça, elle n'en savait rien. Mais elle était bien décidée à le découvrir ; impossible de laisser ça dans cet état. De plus, il l'avait protégée ; s'il attendait quelque chose d'elle, cet instant était le meilleur pour la lui offrir, cette chose.
Ses mignons petits escarpins claquaient sur la pierre, dans le silence.
Toutes ces filles venimeuses, elle les voyait. Et elle voyait le dégoût qu'elles provoquaient chez Takumi. Il n'était pas un garçon qui succomberait à leur charme. Cet ange déchu méritait bien plus qu'une poupée au cœur mauvais.

Excuse-moi ?

Honoka pencha la tête, s'adressant à la petite Rin afin qu'elle relève la tête, ce qu'elle fit immédiatement, pour observer son interlocutrice. Cette dernière continua :

Je crois qu'il y a erreur. Takumi-sama est déjà mon Master.

Honoka mania entre ses doigts la fameuse et rare carte de visite, comme une preuve irréfutable du contrat qui unissait le jeune homme et la jeune femme. Rin rougit jusqu'aux oreilles de confusion, et elle s'inclina maintes fois, plus gênée que triste, avant de tourner les talons en voyant Honoka passer son bras autour de celui du Master.
Ils étaient tous bouche-bée. C'était bien évidemment une mise en scène destinée à tirer Takumi et Rin de cette situation embarrassante, sans gêner qui que ce soit. Mais Honoka était sincère.
La maid tourna la tête vers son maître, et se mit à chuchoter.

Ce n'est pas bien compliqué, je crois tout simplement que le malheur se fiche bien de savoir à quelle porte il frappe ; il touche tout le monde.

Elle détacha leurs bras pour se poster devant lui, l'observant d'égal à égal, l'audace brillant dans ses yeux.

Je ne vaux peut-être pas mieux que toutes ces filles, mais je ne vaux pas moins que cette Rin. Si tu acceptes de faire équipe avec moi…

Elle marqua une pause, pour trouver les mots les plus appropriés.

Alors je veux bien essayer de veiller sur toi, si tu me protèges comme tu l'as si bien dit. Nouveau clin d'œil complice. Puisque tu me supportes, je veux bien, en échange, tenter de comprendre qui tu es.

Honoka posa la paume de ses mains à plat sur le torse de Takumi, manquant de faire s'arracher les cheveux à ces pestes qui les reluquaient. La jeune fille murmurait toujours, par crainte d'être entendue du reste du lycée.

Je veux savoir qui se cache là-dedans, déclara-t-elle en tapotant doucement ses pectoraux, avant de rompre le contact physique qui les unissait. Elle ne voulait pas ennuyer son potentiel Master.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takumi Usui
Admin/Directeur de l'enfer/ 1 - C
 Admin/Directeur de l'enfer/ 1 - C
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 27
Localisation : au pays des bisounours

Feuille de personnage
Maitre(sse) ou Honey de ?: Maitre d'Honoka Nakasekai
Situation:: très riche

MessageSujet: Sujet: Re: Une nouvelle rentrée    Dim 11 Juil - 13:06

Takumi ne se doutait pas qu’une jeune femme allé lui demandé d’être son Master cette année était pleine de surprise généralement les lycéennes de ce lycée attende le lendemain pour lui demander cala, il ne voulait pas lui donner de réponse car sachant qu’il allé lui dire non, ça risquerait de faire rire plusieurs personnes pour ensuite la voir pleuré, Takumi déteste faire pleuré les femmes par sa fautes surtout des jeunes femmes qui ne sont pas superficielle et méchantes. Il la regarda de la tête au pied, aucun son ne voulu sortir de sa bouche, il se trouva dans une impasse. * Comment je vais faire maintenant ? Et les autres qui me regarde, c’est vrai qu’ils ont l’habitude depuis le temps. * Tout d’un coup, Takumi entendis des bruits de pas ce dirigé vers lui puis une voix qu’il avait connu pas plus tard qu’aujourd’hui, cette si jolie voix était celle d’Honoka.

- Excuse-moi ?

Takumi ce retourna et vit la jeune femme regarder la jeune Rin pour lui parler *Ouf ? Elle va surement m’aider * puis écarquille les yeux en entendant ce qu’elle dit:

- Je crois qu'il y a erreur. Takumi-sama est déjà mon Master.

Il n’en revenait pas, son cœur eu un léger battement ensuite pour prouvé ce qu’elle dit montra la petite carte qu’il avait donné peu de temps avant l’intervention de Rin. Puis Takumi senti les bras d’Honoka l’entour. Un deuxième battement plus fort pénétra en plein cœur du jeune homme, personne n’avait jamais fait cela appart son ami Roxa et sa jeune sœur. La jeune femme décida de lui chuchotait quelques mots.

- Ce n'est pas bien compliqué, je crois tout simplement que le malheur se fiche bien de savoir à quelle porte il frappe ; il touche tout le monde.

Il lui répondit a son tour avec une voix triste et a la fois charmeuse.

- Tu as bien raison, mais je ferai en sorte qu’il ne s’approche plus de nous Honoka-San.

Elle se détacha de lui pour ce posté juste devant lui en l’observant un instant, Takumi fit la même chose puis à un moment il ne la lâcha plus du regard. Ce regard était profond et plein de tendresse.

- Je ne vaux peut-être pas mieux que toutes ces filles, mais je ne vaux pas moins que cette Rin. Si tu acceptes de faire équipe avec moi…

- Au contraire, tu vaux beaucoup mieux qu’elles puis si je ne voulais pas de toi je ne t’aurai pas laissé croire aux autres que j’étais à toi seulement à toi.

Il ne la regarda plus dans les yeux, mais sur le côté, il lui caressa la tête pour lui montré son accord. Plus aucun son ne sortie de la jeune femme elle devait surement marqué une pause.

- Alors je veux bien essayer de veiller sur toi, si tu me protèges comme tu l'as si bien dit. Takumi était étonné de ses paroles puis lui rendit son clin d’œil Puisque tu me supportes, je veux bien, en échange, tenter de comprendre qui tu es.

- Ne t’inquiète pas, je serai toujours là pour toi Hime-Sama et je serai heureux que tu veille sur moi. Je vais t’ouvrir mon cœur si tu m’ouvre le tien Honoka-San.


Il se tourna vers les étudiants pour leur parler.

- Je vous présente, mon Honey Honoka Nakasekai donc vous lui devait le respect, si l’un d'entre vous ose posé un doigt sur elle vous risquerait de le regretté garçons comme filles elle est mienne et cela pour toujours. Le reste ne vous regarde pas.

Takumi, pris dans sa poche une belle petite boite ornée est l’ouvrit il sortie une paire de boucle d’oreilles en forme d’ange, il les mis puis il posa sa main prés de l’oreille de la jeune femme et souleva ses cheveux pour lui mettre la même paire sauf que dans les siennes ont peut y voit des diamants.

- Je fais de toi mon Honey, tu devras toujours porter ses boucles d’oreilles sache qu’elles sont plus cher que l’école toute entières, je compte sur toi pour en prendre soin, moi je prendrais soin de toi.

Sans qu’il si attend Honoka posa sa paume de main sur le torse de notre beau jeune qui d’ailleurs est bien battis. *Je me sens bien à ses côtés, par contre j’ai horreur des ondes négatifs qui viennes sur elle a causes de ses filles de riches*

- Je veux savoir qui se cache là-dedans. La jeune femme lui avait murmuré ses mots dans une infinie douceur quand elle enleva sa main Takumi l’attrapa est la joint a la sienne puis s’approcha de son oreille et dans un dernier murmure il lui dit

- Tu le seras taux ou tard, car tu va partager ma vie. Il lui fit un baise main puis la lâcha et lui dit je vais faire de toi ma princesse a partir de maintenant je te garde prés de moi, quand c’est la pause, le repas ou la fin des cours je viendrais te cherché dans ta classe pour ne pas qu’on te fait du mal et j’aimerai que tu va dans la classe 1-B car c’est celle de mon ami Roxa il te protégera pendant les cours. Au moins je n’aurai pas a m’inquiétait que tu sois seule face à des personnes qui sont malsaines.

Désoler pour le retard et pour les fautes d'orthographes, ma correctrice n'as pas pu le faire ^^ bonne vac a tous je reviendrais fin Juillet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honoka Nakasekai
serveuse au Maid café/1.B
serveuse au Maid café/1.B
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/06/2010
Age : 25
Localisation : Au Maid Café

Feuille de personnage
Maitre(sse) ou Honey de ?:
Situation::

MessageSujet: Re: Une nouvelle rentrée   Mer 14 Juil - 17:15

C'était audacieux de prétendre soudainement que Takumi était son Master – n'à elle ! Elle ne comprenait pas les raisons qui l'avait poussée à faire ça, surtout qu'en fait, elle savait très bien pourquoi. En fait, c'était un beau bordel dans son esprit. Elle espérait simplement que Rin pourrait s'en tirer sans pleurer et que le jeune homme serait libéré de la responsabilité qui lui imcombait ; c'est-à-dire repousser la blondinette. Takumi était surpris et c'était compréhensible, ses beaux yeux verts s'étaient écarquillés de surprise et il restait figé sur place, sans doute incapable de réaliser qu'une fille qu'il avait connu quelques minutes plus tôt venait de prétendre qu'ils s'appartenaient mutuellement.
Ceci dit, il ne réfuta pas.
Un peu bouleversé, il observait Honoka et lui répondit d'une voix qui la fit rougir, et la poussa à s'interroger à la fois. Dans son ton, elle devina de la tristesse. Et son « nous », c'était juste… Elle réprima son frisson et les battements effrénés de son cœur ; même s'il n'avait pas cherché à la troubler, elle l'était.
Elle se détacha de lui pour se planter fièrement sous ses yeux. Qui ne la quittèrent plus. Son regard intense la pénétra profondément et comme hypnotisée, elle demeura immobile, charmée par la tendresse qu'elle y lisait. Takumi était un garçon adorable, indéniablement. Il lui assura qu'elle valait mieux qu'elle ; pourquoi l'aurait-il laissée faire gober cette histoire de Master et de Honey s'il n'avait pas désiré la posséder ? Il était à elle, seulement à elle. Intéressant. Il y avait de quoi faire rager ces gamines qui les observaient. Ah, si elles avaient su…
Lorsqu'il détourna les yeux, l'envoûtement ne fit plus effet et Honoka reprit le contrôle de son corps. Mais lui, tout doucement, vint caresser ses cheveux. Kyah ! Elle rougit immédiatement et se retint de ronronner, chaton heureux qui adorait ce geste. Sa paume était plus large que la sienne, mais très délicate et jamais maladroite. Il avait une façon très spéciale de faire des clins d'œil, très malicieuse et charmeuse.
Hime-sama ? L'appellation la fit d'abord paniquer ; qu'avait-elle d'une princesse ? Puis elle comprit que c'était affectueux et qu'en réalité, si Takumi était un prince, alors elle devrait être une princesse pour aller de paire. Logique. Ce dont il ne se doutait en revanche pas, c'est que le cœur de la jeune demoiselle lui était déjà tout ouvert. L'exploration se ferait en douceur et ils apprendraient à se connaître mutuellement. Elle était déjà certaine du bonheur qui l'attendait en vivant près de cet Apollon.
Il rompit une nouvelle fois le contact établi pour se tourner vers la foule aux yeux indiscrets qui guettait le nouveau binôme. Sa voix prit de l'assurance et de la puissance, pas agressive mais très sûre. C'était une mise en garde, de toute évidence. Dès qu'il prononça son nom, Honoka ne put s'empêcher d'effectuer une très légère courbette auprès de son Master. Oh que oui, elle était sienne. Elle l'était bien plus que ce qu'il pouvait imaginer.
Il dévoila ensuite une très jolie boîte ornée, l'une de celles que la jeune fille contemplait très très rarement avec un émerveillement compréhensible lorsqu'on connaissait son statut social. Lorsqu'il l'ouvrit, ce qui éclata à ses yeux fut encore plus magnifique. Des silhouettes d'ange, taillées dans le plus pur argent, brillant d'un éclat constant au soleil. Elle observa son Master qui mettait les boucles d'oreille et fut surprise de constater qu'elles étaient encore plus jolies lorsqu'il les portait. Les bijoux ne le rendaient pas plus beau ; au contraire, c'était lui qui, avec sa beauté stupéfiante, donnait une valeur inestimable à l'argent qui touchait sa peau de satin. Il devenait un demi-dieu.
Il montra une autre paire, encore plus richement décorée car celle-là était sertie de splendides diamants. Ils étincelaient et brûlaient littéralement. Takumi souleva les cheveux de jais de sa Honey et avec aisance, lui passa les boucles.
Plus chères que l'école ?! Elle avait combien de millions par oreille ?! Elle n'étais pas sûre de toujours vouloir les porter ; si elle les perdait, elle s'en voudrait toute la vie. Elle ajusta et serra encore plus l'argent contre son oreille. Puis, posant sa main sur le torse de Takumi elle découvrit avec surprise que malgré son apparente minceur et sveltesse, il était plutôt bien bâti. C'était une agréable surprise.
Elle tenta de retirer paume et doigts, mais son Master s'en saisit plus vivement et les enlaça. Vivre avec lui ? Elle ne demandait que ça. Le baise-main l'embarrassait et lui faisait aussi très plaisir, elle se balança d'un pied sur l'autre, ne sachant où se mettre. Il ferait d'elle sa princesse et profiterait de chaque moment pour la garder près de lui. Il désirait qu'elle rejoigne la classe d'un ami, Roxa, qui la protégerait. Honoka gonfla les joues comme un hamster.

Mais, Takumi-sama, je sais me protéger et me défendre.

En réalité, non. Mais elle ne voulait surtout pas lui attirer d'ennuis ni qu'il ait à se soucier de savoir si sa Honey allait bien ou non. Elle ne voulait pas être un boulet. Puis, une incohérence lui éclata au visage : que se passerait-il s'il découvrait son travail… ?
Elle n'osa pas imaginer sa réaction et préféra fuir le problème : il fallait lui cacher ce détail !

Ah, mais j'ai un travail à mi-temps. Je te propose plutôt que l'on se retrouve après au lycée. Ce serait mieux, n'est-ce pas ? Je ne désire pas t'embêter, si tu devais m'emmener à chaque fois…

Elle espérait au moins être assez crédible pour qu'il ne se doute de rien et accepte sa proposition. Bien sûr, ça lui faisait mal de lui mentir comme ça, mais dès que ses parents retrouveraient un travail convenable, elle quitterait le sien. Pas comme si elle en aurait besoin non plus.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takumi Usui
Admin/Directeur de l'enfer/ 1 - C
 Admin/Directeur de l'enfer/ 1 - C
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 27
Localisation : au pays des bisounours

Feuille de personnage
Maitre(sse) ou Honey de ?: Maitre d'Honoka Nakasekai
Situation:: très riche

MessageSujet: Re: Une nouvelle rentrée   Lun 16 Aoû - 13:04

Takumi aimais la compagnie Honoka, elle était si différentes des autres femmes a ses yeux c’était pour lui une perle rare qui veut posséder et garder pour lui tout seul, il ne veut pas qu’un autre Master lui la vole. Ce dernier adore lui caresser ses cheveux mais surtout il aime voir rougir cette dernière a ce contact * Elle aime bien ça on dirait fu fu * pour lui c’était son devoir de la protéger, elle semble si fragile et douce qu’il a peur de lui faire mal a cause du nombre incalculable d’ennemi. C’est vrai que beaucoup de personne admire Takumi ou bien l’aime, mais d’autre le déteste ou veule le voir souffrir. Quand il vu son honey lui faire une courbette il était heureux de voir qu’elle voulait bien de lui comme Master pour la remercier de ce geste, le jeune homme la gratifia d’un sourire. Après tout ce bavardage il la vit gonfler ses joues comme un tout mignon petit hamster a cet instant il aurait voulu la prendre dans ses bras, mais n’osa pas * C’est la première fois que je suis si sociable avec une personne, je crois qu’elle va me changer *

- Mais, Takumi-sama, je sais me protéger et me défendre.

- AH bon? C’est vrai que tu as l'air très forte ! il lui toucha le bras pour voir sa force puis rigola et lui sourie, * on va dire que je la crois.* Mais je serai quand même plus rassurai que tu sois avec Roxa, tu c’es les hommes ont plus de force que les femmes donc c’est normal que je m’inquiète pour toi. J’ai des ennemis et je ne pense pas qui te feront de cadeau vu que tu es une femme je ne veux pas qu’il t’arrive quelque chose de mal.

Takumi avait une grande confiance envers son ami Roxa il s’avait qu’en cas de problèmes il serait là pour l’aider puis elle se fera certainement des ami(es) digne de confiance mais pas trop proche tout de même car il veut être la personne avec qui elle sera le plus proche. Puis elle lui dit

- Ah, mais j'ai un travail à mi-temps. Je te propose plutôt que l'on se retrouve après au lycée. Ce serait mieux, n'est-ce pas ? Je ne désire pas t'embêter, si tu devais m'emmener à chaque fois…

- Tu travaille ? Ou ça ? J’aimerai bien te rendre visite de temps en temps ce serai amusant tu ne crois pas ? Pour ce qui est du lycée fait comme tu le souhaite mais sache que tu ne m’embête absolument pas.

Takumi ce demandé bien qu’elle travaille pouvait faire Sa Honey, puis se demanda si sa famille avait une mauvaise situation ou des problèmes d’argent ? * Rah je veux tout savoir. * Il fera tout l’aider, découvrir sa famille. Il veut l’aider au maximum car le bonheur d’Honoka sera le sien a présent, vu qu’elle travaille a mi-temps il ne va pas trop lui en demander, après tout elle est libre de faire ce qu’elle veut. Takumi la regarda pour tenté de trouvé le moindre indice puis lui dit

- Moi aussi j’ai un travail je suis le directeur de l’enfer, je l’ai ouvert cette année je dois donc aider ma serveuse puis je gère aussi l’entreprise familiale mais pour moi le plus important c’est de m’occuper de toi donc si tu a le moindre problème quand je suis loin de toi appelle moi. Au faite a tu un téléphone portable avec toi ?

Si elle n’en avait pas il lui en donnera un pour qu’elle puise l’appeler n’importe quand a n’importe qu’elle heure. Pour Takumi l’année avait très bien commencé il avait hâte de rencontré d’autre personne comme Honoka ou Roxa pour être moins renfermer sur lui puis il devra aller voir Naminé sa serveuse pour lui donner ses horaires de travaille, il ne la connaît pas encore mais va tout faire pour bien s’entendre avec elle mais surtout la personne qui veut le plus apprendre a découvrir et sa très jolie petite honey Honoka-Hime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honoka Nakasekai
serveuse au Maid café/1.B
serveuse au Maid café/1.B
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/06/2010
Age : 25
Localisation : Au Maid Café

Feuille de personnage
Maitre(sse) ou Honey de ?:
Situation::

MessageSujet: Re: Une nouvelle rentrée   Mar 17 Aoû - 18:39

Ce n’était pas tant qu’elle aimait les caresses dans les cheveux, en fait, mais quand c’était Takumi, elle ne pouvait qu’adorer. Son aura étrange attirait indéniablement la jeune fille.
Puis, lorsqu’elle prétendit pouvoir se défendre seule (pur mensonge !), il lui palpa un bras. Elle rougit, car pas une seule once de muscle ne percait sous sa peau et elle savait très bien que seule face à un assaillant, elle ne pouvait pas grand-chose. Le plus gênant étant que Takumi avait aussi connaissance de ce fait. Impossible de lui faire avaler le contraire.
Honoka détourna la tête, un peu embarrassée, en entendant son Master lui parler. Elle ne voulait pas non plus lui causer de souci. Sans un mot, elle opina positivement du chef.
Ce qui suivit, en revanche, la fit paniquer. Le battement irrégulier de ses longs cils témoignait de son trouble, et elle eut également l’impression de sentir ses jambes se dérober sous elle. L’impression, seulement, car elle tenait toujours debout.
Lui rendre visite ? Au Maid Café ? Elle était presque certaine qu’il serait irrité et en colère lorsqu’il la verrait appeler d’autres hommes « maître ». Elle ne voulait pas qu’il sache, aussi prit-elle un air le plus impassible qu’il soit lorsqu’il scruta son visage, tentant de déceler le moindre índice, sans doute !

Ah, c’est un peu compliqué…

Elle aurait bien pu lui poser une devinette, lui dire simplement qu’elle travaillait dans le quartier des plaisirs (quel nom évocateur !) mais il se serait certainement imaginé des choses.
Il enchaîna. Il était le directeur de l’Enfer. Super. Le bar le plus, euh… Adapté aux hommes, qu’il soit.
Comme il venait tout juste d’ouvrir dans le même quartier que le Maid Café, Honoka avait pu entendre sa patronne en discuter. Ehhh… Ça allait être plus dur d’éviter Takumi, maintenant, hein ?
La Honey se mordilla nerveusement l’intérieur des joues. Toutes ces filles, autour de SON Master ! Ça ne lui plaisait pas, mais alors pas DU TOUT.
La voix du jeune homme la ramena à la réalité. Sa partenaire leva les yeux vers lu pour l’observer, tandis qu’il déclarait qu’elle, Honoka, était plus importante que le reste, son travail, son entreprise. Elle dut se faire violence pour ne pas le prendre dans ses bras. Quand il disait ça, on aurait dit un gros nounours. C’était trop mignon !

Un téléphone… ? Je n’en ai pas. Mais ce n’est pas si grave, si ? Je travaille près de l’Enfer, et…

STOOOP ! Grosse bourde à l’horizon, Roger !
Honoka plaqua ses mains sur sa bouche en rougissant, étouffant un juron entre ses doigts. Malgré elle, l’information lui avait échappé. Takumi pouvait donc se douter de quelque chose maintenant. S’auto-insultant mentalement, la Honey scrutait avec un peu de frayeur le visage de son maître. Lorsque soudain…
DING DONG !
Sauvée par le gong ! La sonnerie signifiait le début des cours. Honoka avait son emploi du temps, et si elle se souvenait bien, elle devait maintenant filer à sa chambre, attraper les livres qui l’y attendaient pour ensuite rejoindre les salles de chimie. Elle s’inclina.

Hem, on se voit ce soir, hein ? Je ne veux pas être en retard pour mon premier cours !

Un battement de cil plus tard, et la furie Nakasekai avait disparu, foncant d’un pas rapide vers le pensionnat.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takumi Usui
Admin/Directeur de l'enfer/ 1 - C
 Admin/Directeur de l'enfer/ 1 - C
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 27
Localisation : au pays des bisounours

Feuille de personnage
Maitre(sse) ou Honey de ?: Maitre d'Honoka Nakasekai
Situation:: très riche

MessageSujet: Re: Une nouvelle rentrée   Jeu 19 Aoû - 10:41

Takumi remarqua une chose sur son honey, c’est qu’elle éviter de dire ou elle travailler, il l’a voyer paniquer a vu d’œil ce qui lui donné encore plus envie de découvrir l’endroit ou elle travaille, le petit Usui était du genre a ne pas aimer les secrets, mais encore plus il adorait mené l’enquête pour découvrir la chose

- Ah, c’est un peu compliqué…

- Compliqué tu dis ? pourquoi cela ? tu ne veux pas me voir ? Ah moins que tu me cache quelque chose ?

Il se demander si son honey l’apprécier vraiment l’idée qu’elle lui cache des choses lui fit mal mais Takumi décida de ne rien lui dire ni de montré son désarrois face a un tel secret. * Son travail est il si dur que ça à moins que son patron soit un vrai tirant ou qui ose lui faire du mal.* A cette pensé, il fronça les sourcils si c’était bien ça il aura une petite conversation avec ce dernier pour protéger sa petite Honoka-Hime.

- Un téléphone… ? Je n’en ai pas. Mais ce n’est pas si grave, si ? Je travaille près de l’Enfer, et…

Il sorti un téléphone de sa poche est le lui tendis

- Tien prend ce téléphone, tu pourras me joindre moi où mêmes tes futurs amis ou ta famille puis ce rendit compte qu’elle venait de dire qu’elle travailler près de l’Enfer QUOI !! Le pire c’est que son honey plaquai ses mains sur sa bouche * Elle ne voulait pas le dire ont dirais.* près de l’Enfer, mais là bas ils y a un Love Hôtel, un Bar le Paradis, le Host Club puis le Maid Café !

L’idée qu’elle allé tout les jours près de cette endroit lui fit un mal de crâne énorme, pour lui c’était horrible tout ces beau garçons du Host Club qui vont lui courir après puis dans lequel de ces endroits elle travailler. Il ne put lui demander l’endroit exact de son travail vu que la sonnerie de l’école retentie.

- Hem, on se voit ce soir, hein ? Je ne veux pas être en retard pour mon premier cours !

Le regard de Takumi était plongé sur celui de sa Honey

- Ok Tu as de la chance ! le gong m’as empêchait de te poser une question, va en cours ne t’inquiète pas pour le reste ont en reparlera ce soir Honoka-Hime.

Takumi lui fit un beau sourire, puis alla a l’opposer de son Honey vers le bâtiment des dortoirs pour récupérais ses affaires. A cette instant, un garçon vient près de lui pour lui demandai un service qu’il ne pu refuser étant donné que ce dernier était dans la même classe que lui

- Takumi-San tu veux bien dire au professeur que je ne serai pas là de la mâtiner j’ai un petit problème.

Takumi le regarda droit dans les yeux, ce pauvre garçon a toujours était martyriser par les riches de cette école, l’an dernier il l’avait aidé et depuis ce jour il parla de temps en temps avec ce dernier

- Ne t’inquiète pas Kei-Kun je lui dirai mais dit moi quel genre de problème tu as ? Tu as besoin d’aide peut être. Sans que Kei lui ai demandé de l’aide ce dernier le lui proposa.

- Rien de grave, merci c’est mon master qui veut que je lui ramène des choses.

- Bien si tu le dit. Sur ce je vais y aller Ciao Kei-Kun

Takumi reprit sa route pour le dortoir, mais ne pu s’empêchez de se retourner pour voir si il aperçoit son honey même si elle n’était plus au même endroit il repensa a sa rencontre, a son cœur qui a battu a la vue de la belle jeune femme aux rougeurs des joues de cette dernière quand il lui touche les cheveux. Il avait enfin trouvé ce qui n’avait pas depuis 2 ans l’honey qui changera sa vie.

_________________
Le roi des démons pour vous servir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honoka Nakasekai
serveuse au Maid café/1.B
serveuse au Maid café/1.B
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/06/2010
Age : 25
Localisation : Au Maid Café

Feuille de personnage
Maitre(sse) ou Honey de ?:
Situation::

MessageSujet: Re: Une nouvelle rentrée   Dim 22 Aoû - 23:27

On en reparlera ce soir ?! Honoka enfonça dans sa poche le téléphone que lui avait donné Takumi, sans chercher à savoir s'il était allumé ou éteint. Tout ce qui lui importait était de fuir les lieux au plus vite avant de faire ou dire une autre bêtise. C'était certain, désormais : elle avait un mauvais karma, aujourd'hui. Elle n'avait pourtant rien fait qui puisse se retourner contre elle !
Elle se mordit la lèvre inférieure, repensant à ce que lui avait dit son Master. Il était si bon, et si doux. De quoi avait-elle peur, au juste ? Elle se posa la question tandis qu'elle gravissait quelques escaliers. Sur les murs étaient placardées des flèches de couleur différentes : les bleues indiquaient la direction des dortoirs, tandis que les rouges guidaient jusqu'aux salles de cours, comme un avertissement muet. Honoka suivit distraitement les tons froids et déposa son sac sur l'un des lits libres. Il y en avait quatre au total : deux étaient déjà pris, et au-dessus de ceux-là, il y avait quelques photos. Honoka n'avait pas envie de jouer les espions ; de plus, elle n'avait pas le temps pour ça. En cherchant sous son matelas, elle trouva un pack de livres et de cahiers : elle prit celui de chimie, avant de chercher un stylo dans son sac – qui lui, se trouvait toujours sur sa couette – et elle fonça. Heureusement, tout était bien indiqué alors elle n'eut aucun mal à se repérer. Elle s'assit sagement au second rang, et mémorisa le nom de ses camarades, repérant Roxa, l'ami de Takumi. Il semblait aussi se douter de quelque chose : il regardait ses boucles d'oreilles avec insistance, elles ressemblaient beaucoup à celles de son Master alors il était possible qu'il détermine qu'il s'agissait là de la Honey d'Usui.
La jeune maid se mit à réfléchir encore plus à la rencontre qu'elle venait de faire et elle récapitula mentalement :

1/ Je viens de rencontrer le type le plus séduisant de cette école.
2/ Il m'a choisie. Enfin, on s'est mutuellement choisis.
3/ C'est le directeur de l'Enfer – on n'eût pas choisi de nom plus approprié pour cet endroit empli de belles nanas.
4/ Et tu as peur de lui avouer que tu es une maid alors que lui est sans cesse entouré de ces mêmes belles nanas ?!


Elle savait pourtant qu'une relation qui démarrait sur un mensonge, ce n'était pas sain. Gribouillant sur les lignes de sa feuille, elle répondit à Takumi du bout de son stylo bille noir.

Je ne te cache rien. Rien qui soit important, en tout cas.
Ce soir : je dois te le dire. Avant que ça n'aille plus loin et que ça ne se retourne vraiment contre moi. Je suis en congé, ça tombe bien.


Takumi ne lirait jamais ces lignes. Mais Honoka avait besoin de les écrire pour se donner de l'assurance.

Je veux te voir.

La bille dérapa et fit un énorme trait qui zébra la feuille de la jeune Honey. Elle avait écrit ce qu'elle ressentait sans réfléchir, et maintenant qu'elle lisait… C'était embarrassant !

Nakasekai-san ? Demanda le professeur qui remarquait le trouble de son élève, ainsi que son visage littéralement rouge tomate. Tout va bien ?

La jeune fille hocha la tête en se faisant la plus discrète possible, avant de replonger dans sa leçon.
La journée se passa ainsi. Honoka était vraiment troublée, et elle avait mal au coeur quand elle se souvenait qu'elle avait menti à Takumi. C'était une sorte de torture : elle aurait tant donné pour que cela s'arrête ! C'était comme si sa conscience lui pesait.
Elle n'avait pas envie de décevoir Takumi, jamais ! Il ne la connaissait de nulle part, et il faisait tant pour elle ! Ce ne serait pas poli, ni même humain de se comporter de cette façon, lui mentir, lui cacher des choses.
Enfin, la sonnerie de fin des cours retentit. Le coeur de la jeune fille se mit à battre la chamade dans sa poitrine, manquant de s'en extraire. Elle se leva et rangea ses affaires sans empressement, s'assura que ses belles boucles d'oreilles étaient bien en place, avant de se diriger vers la porte. Elle la fit coulisser et parut dans le couloir avant de se saisir de son téléphone. Enfin, le téléphone que lui avait offert Takumi. Elle l'alluma. Son numéro était là, c'était le seul contact du répertoire.
Elle rabattit le clapet avec délicatesse pour ne rien briser : ces petites technologies semblaient fragiles. Enfin, elle releva sa tête brune, laissant ses longs cheveux de jais chatouiller son échine. Elle tourna la tête à droite, puis à gauche, à la recherche de cette tête blonde qu'elle avait déjà l'impression de connaître par cœur, la silhouette de son Master.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takumi Usui
Admin/Directeur de l'enfer/ 1 - C
 Admin/Directeur de l'enfer/ 1 - C
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 23/05/2010
Age : 27
Localisation : au pays des bisounours

Feuille de personnage
Maitre(sse) ou Honey de ?: Maitre d'Honoka Nakasekai
Situation:: très riche

MessageSujet: Re: Une nouvelle rentrée   Lun 25 Oct - 18:47

Takumi est rentré dans le dortoir pour récupéré ses affaires de cours, il prenait sont temps vu qu’il savait que les professeurs arrivais plus tard. Quand il fut enfin dans sa chambre il prit tout ce qu’il avait besoin puis regarder quelques minutes une photo de famille, plus précisément une photo de lui, sa sœur et sa défunte mère il dit tout haut.

- Maman tu peux être heureuse je ne suis plus seul a présent j’ai trouvé une fille merveilleuse Honoka. Il rougit a cette remarque puis sortie enfin de sa chambre.

Notre beau jeune homme marcha d’un pas lent vers sa classe. Pendant qu’il marché plusieurs jeunes femmes le regardaient en rougissent et une autre s’avança d’un pas assuré vers lui.
Takumi la regarda du coin de l’œil elle avait les yeux bleu avec de long cheveux noisettes, ses joues avait prit une teinte rouge en la voyant ainsi il ne put s’empêché de pensé a Honoka. La jeune femme en face de lui entama la conversation.

- Usui-San cela fait un an que je t’observe, j’ai toujours était amoureuse de toi mais je n’ai jamais osé venir te voir. Aujourd’hui je me lance veux tu être mon Master et également sortir avec moi ?

- Je suis désolé mais je ne pourrais répondre a tes attentes, j’ai déjà une Honey puis

Il ne put finir sa phrase que la fille lui dit

- Ah tu as déjà une Honey ce n’ai pas grave mais si tu veux bien sortir avec moi je serai la personne la plus heureuse.

- Tu ne ma pas laissé finir ma phrase ! Puis je suis un pervers qui aime allez dans des Maids-Cafés puis je suis le directeur de l’enfer ! je suis un vrai tirant avec les femmes et je fais peur aux enfants.

- Je suis prête à tout accepter pour toi Usui-San

Le jeune homme n’avait pas prévu qu’elle dirait ça d’habitude elles fuient quand il sort ces conneries pour qu’elles abandonnent mais là elle résiste.

- Je suis déjà amoureuse de quelqu’un je ne peux donc pas répondre a tes sentiments je suis désolé. Oublis moi il y a plein d’autres hommes mieux que moi dans ce monde j’espère qu’il sera te rendre heureux et te chérir au maximum. Je vais devoir allé en cours maintenant

La jeune femme lui sourit puis lui dit

- Je m’en douté un homme comme toi ne peut pas être célibataire temps pis au moins j’ai ma réponse maintenant et je peux aller de l’avant je te souhaite d’être heureux Takumi-San tu es quelqu’un de bien.

Takumi arriva enfin dans sa classe salua au passage d’un signe de tête les élèves présent, puis s’assis dans le fond de la classe prés de la fenêtre pour pouvoir voir son cerisier. Il n’écouta pas les cours de toute la journée car il s’avait déjà ce qu’il y aura. Le jeune homme était trop occupé a pensé a sa belle Honey il se demander ce qu’elle pouvait lui caché mais il le sera bien un jour ou l’autre.

La sonnerie retentie assez vite. Usui rangea rapidement ses affaires puis sorti sans attendre que le professeur ai fini de parler. Dans les couloirs il sortie son téléphone pour envoyer un message a son adorable Honey.

Ma petite Honoka-Chan <3
rejoins-moi prés du cerisier
je t’y attends avec impatience
j’ai besoin de te parler
Takumi


Après avoir fini son message il se dirigea vers son cerisier s’appui contre ce dernier en attendant l’arrivé de son Honey.

_________________
Le roi des démons pour vous servir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Honoka Nakasekai
serveuse au Maid café/1.B
serveuse au Maid café/1.B
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 07/06/2010
Age : 25
Localisation : Au Maid Café

Feuille de personnage
Maitre(sse) ou Honey de ?:
Situation::

MessageSujet: Re: Une nouvelle rentrée   Ven 29 Oct - 0:19

Debout dans le couloir, Honoka attendait patiemment Takumi. Elle ignorait les rares regards masculins qu'on lui portait, pleins d'intérêt, tout comme elle ignora les regards meutriers de plusieurs jeunes femmes. Elle s'en fichait royalement ; pour l'instant, Takumi occupait ses pensées et il était le centre de convergence de son esprit. Une petite minute s'écoula, durant laquelle elle dut se rabattre contre le mur et se mettre sur la pointe des pieds ; la foule des élèves passait devant elle, tous filaient vers les dortoirs, agités suite à leur première journée de cours. Honoka, même sur la pointe des pieds, ne voyait pas son Master, c'était ennuyant. Le téléphone qu'elle tenait à la main se mit alors à vibrer, et des sonorités rock retentirent, accompagnées de la voix de Mio, la bassiste de K-ON.

PLEASE DON'T SAY YOU ARE LAZY !

Datte hontou wa CRAZY !...


Précipitamment, Honoka activa le clavier, mettant fin au refrain qui avait amené de nombreuses têtes à se tourner vers elle.
Mais déjà, elle se concentrait sur le message qu'on lui avait envoyé.


De : XX XX XX XX XX (Usui Takumi)

À : XX XX XX XX XX (Nakasekai Honoka)

Objet : <3

Contenu : ...



Au fur et à mesure que ses yeux parcouraient l'écran lumineux, nerveux, elle se mettait à rougir. Takumi l'attendait près du cerisier. Celui où ils se trouvaient, le matin même. Ses petits doigts agiles se mirent alors à parcourir les touches du petit appareil.

Hai, Takumi-sama. J'arrive de suite. <3

Honoka.


Rapidement, d'un pas pressé d'athlète qui aperçoit la ligne d'arrivée, la jeune femme se dirigea vers sa chambre, où elle rangea ses cahiers. Elle en profita pour s'octroyer une petite goutte de parfum, arrangea ses longs cheveux de jais, et elle sortit dans la cour.
Surtout, avoir l'air détendue, calme. Elle régula son pas du mieux qu'elle le pouvait, mais si elle s'était écoutée, elle aurait couru vers Takumi. Toutefois, il fallait garder ses manières, et pour cela, elle marcha plus lentement qu'elle ne l'aurait voulu. Elle aperçut enfin le jeune homme ; un immense sourire apparut sur son visage de poupée.
N'y tenant plus, elle se mit à avancer plus vite, encore plus vite, toujours plus vite, fendant la cour telle une ombre noire, rapide. Elle laissait, derrière elle, un sillage léger mais perceptible de parfum. Une touche de vanille, légèrement sucrée, Hanae Mori. D'un bond, elle sauta au cou du jeuen homme.

Takumi-sama ! lança-t-elle, toujours souriante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle rentrée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nouvelle rentrée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
» Coopération Canada/Armée et Haiti ; une idée nouvelle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HoneyxHoney :: Le lycée Shitsu :: La Cour-
Sauter vers: